Chateaux

CLIC SUR IMAGE = ACCÈS AU SITE INTERNET

Château de Monbazillac
Il est classé au titre des monuments historiques. Le château présente une architecture singulière qui associe avec talent des parties empruntées à l’architecture médiévale et d’autres qui témoignent de l’influence de l’époque : la Renaissance. Ce château emblématique du Bergeracois est demeuré imperturbable depuis la fin du XVIe siècle, alors que la qualité de ses vins était notoire bien au-delà des frontières de l’Aquitaine.
Château de Bridoire
Entre Bergerac et Monbazillac, Bridoire meublé et habité est le chateau des Jeux. 100 jeux en intérieur et à l’extérieur pour tous les âges. On peut essayer des armures, le théâtre d’ombres, tenter la Boulie, le Jeu de massacre, jouer au Trou madame ou au Croquet des gentilshommes, essayer les skis sur herbe ou s’entrainer à l’arbalète et à la catapulte.
Château de Biron
Il occupe une position stratégique à la lisière du Périgord et de l’Agenais et à quelques lieues de la bastide de Monpazier. Chaque siècle, entre le XIIe et le XVIIIe, a laissé son empreinte. De cette incroyable juxtaposition de bâtiments résulte un ensemble architectural exceptionnel, d’un attrait tout particulier.
Château de la Pommerie, musée Napoléon
Exceptionnelle collection de souvenirs de la famille impériale, dont plus de 150 sont inscrits aux Monuments Historiques, présentée par un descendant de la famille Bonaparte dans le cadre de son manoir.
Maison forte de Reignac
Ce château-falaise semble sorti tout droit de l’imagination débridée de Jules Verne ou de Maurice Leblanc. Philéas Fogg ou Arsène Lupin auraient pu en faire leur repaire imprenable. Conservé dans un état exceptionnel, il est en France le seul monument de ce type « château falaise » totalement intact. C’est en Périgord le château le plus étrange, le plus secret, le plus mystérieux aussi.
Château et Jardins de Jumilhac
Le 1er Comte de Jumilhac (1597), alchimiste et savant, a marqué cet édifi ce féodal (XIIe au XVe s) d’une empreinte romanesque et mystérieuse. Une pièce, ornée de fresques ésotériques, abrita 30 ans « La Fileuse », l’épouse séquestrée d’un mari jaloux. Les toitures Renaissance aux faîtières allégoriques uniques en France et les salons lambrissés du XVIIe témoignent de la grandeur des Jumilhac, devenus marquis (1655) et duc de Richelieu (1822).
Château de Hautefort
Proche de la grotte de Lascaux, le château de Hautefort, vieux de mille ans, est devenu au fil des siècles un joyau d’architecture et un trésor de l’histoire du Périgord. Au 12ème siècle, il fut d’abord l’objet d’une lutte féroce entre l’illustre soldat-troubadour Bertran de Born et son frère Constantin. Il n’a cessé depuis de s’enrichir harmonieusement entouré de ses jardins somptueux dignes du Roi Soleil.
Château des Milandes
Construit pour son épouse par le seigneur de Caumont en 1489, le château des Milandes a conservé le charme féminin d’une demeure digne de «la belle au bois dormant». En 1947, Joséphine Baker, star mondiale du music-hall, en devient propriétaire ; elle y accueille les douze enfants qu’elle adopte au cours de ses tournées. Dans chacune des 14 pièces meublées que l’on visite aujourd’hui, il reste de nombreuses traces émouvantes de ce bonheur passé.
Château de Puymartin
La légende de la Dame Blanche. Sur un site escarpé proche de Sarlat, se dresse la silhouette insolite du château de Puymartin. La maison forte, si particulière au Périgord, avec ses tours à mâchicoulis et ses toits de lauzes a été construite au XVIe siècle par les seigneurs de Saint-Clar. Mais l’énorme donjon crénelé qui la précède, a été édifié au XIXe siècle, « à la gothique », alors qu’aucun « Goth » ne risquait plus de la menacer !
Show More
Domaine de Beaufort
3 rue de 
Beaufort

24400 Saint-Front-de-Pradoux
France
logo-petit-blanc.png